louis bourdon photographies - Baie d'Audierne

Louis Bourdon photographies

La Pose Longue

La pose longue

De jour, de nuit, au coucher de soleil, à la mer, devant un lac, une cascade ou sans eau du tout, la pose longue peut être un outil créatif intéressant pour le photographe qui a envie de donner un plus à ses images. L’aspect est tout de suite plus original .

Eléménts en mouvements

En effet, l’intérêt d’une pose longue est de flouter les éléments qui sont en mouvement. Plus elle sera longue, plus les mouvements seront floutés, même petits. Par exemple, la surface de l’eau aura un rendu rêveur et vaporeux caractéristique, et les nuages formeront des traînées. De même, les sujets bougeant rapidement finiront par disparaître de l’image finale. Un des effets secondaires est également que vous allez maximiser la qualité de l’image finale.

Elle peut également avoir un intérêt purement technique : si vous n’avez vraiment pas assez de lumière, une pose longue sera le seul moyen de réaliser une photo correctement exposée.

Pose longue et eau qui coule

Lorsque l’on photographie un torrent, ou plus généralement de l’eau en mouvement (car cette technique peut aussi s’appliquer en bord de mer), subsiste une difficulté quant à la vitesse à adopter pour immortaliser la scène.
- Si cette vitesse est très élevée, l’eau en mouvement sera figée (il faut généralement assurer le 1/1000ème de secondes pour s’assurer de cela !).
- Si elle s’avère par contre moyenne (comprise entre 1/30ème et 1/250ème de secondes par exemple), on va alors être confronté à un phénomène simple : avec une vitesse pas assez élevée pour figer le mouvement du liquide, certaines parties n’en ressortiront pas nettes, pas vraiment floues, en bref : pas esthétiques !
- La technique de la pose lente consiste simplement à amplifier le phénomène, en prolongeant au maximum le temps de pose pour « lisser » le mouvement de l’eau (flou poussé à son extrême, jusqu’à former une zone uniforme et douce). Evidemment, qui dit pose lente dit stabilité, donc trépied, puisqu’on pourra aller jusqu’à des poses de plusieurs dizaines de secondes !

La pose longue pas à pas


1. Emmenez votre appareil, votre trépied, votre commande filaire, votre filtre, votre carte mémoire et vérifiez que votre batterie est chargée.
2. Sur place : Mettez votre appareil sur le trépied, installez la commande filaire si vous en avez une, composez votre image, soyez créatif.
3. Vérifiez que votre appareil est à sa valeur Iso Nominale (50,100 ou 200Iso en fonction des marques)
4. Mettre votre appareil en mode « Priorité Ouverture » : A
5. Sélectionnez une petite ouverture : f/8 ; f/9 ; f/11 ; f/16
6. Faites la mise au point sur votre sujet
7. STOP STOP STOP
8. Débrayez l’auto-focus en le passant en mode manuel AF-M
9. Mesurez la lumière à l’aide de votre appareil et lisez la valeur obtenue, notez-la dans votre mémoire
10. Visser votre filtre sur l’objectif. Faites attention aux traces de doigts
11. Calculez le temps d’exposition. Attention : votre appareil va peut-être afficher des valeurs intermédiaires qui ne sont pas reprises dans le tableau. Il faut estimer la valeur finale .. ou se servir d’une calculatrice ou d’un petit logiciel pour Smartphone comme DOF Master
12. Passer en mode manuel : M
13. Vérifier les valeurs Iso et l’ouverture (Ils doivent être mis aux mêmes valeurs qu’aux points 3 et 5 !!)
14. Sélectionnez la vitesse que vous avez calculée si elle est inférieure à 30s OU passez en mode « Bulb »
15. Déclenchez :
- Si vous êtes en dessous de 30s, c’est l’appareil qui gère le temps de pose
- Si vous êtes en mode « Bulb », vous devez maintenir le déclencheur enfoncé le temps que vous avez calculé.